Nous arrivons au terme d’un mandat de quatre ans qui n’a pas été simple. Sans aucun doute l’un des plus délicats à conduire depuis que la C.A.S de Lyon existe, pour trois raisons principales : la Covid19, la baisse de la dotation donnée à la C.A.S de Lyon et l’immobilier.

Je ne reviendrai pas sur la pandémie qui a touché l’ensemble de la population soit directement, soit indirectement par toutes les restrictions et obligations nécessaires à la combattre.

Ce mandat a démarré avec l’aboutissement des négociations entre, l’état, les employeurs et les syndicats, d’une nouvelle formule de calcul de la dotation des employeurs pour les activités sociales. Le fameux 1% du chiffre d’affaires des entreprises a été remplacé par la « contribution financière des employeurs art.25 ». Il s’agit d’une modification du statut national par la loi, après négociations, pour réduire les effets en dents de scie du 1%, qui rendait compliqué la prévision et l’anticipation sur le long terme, et ne permettait pas la participation de toutes les entreprises de la branche. Aujourd’hui toutes participent même les plus petites, avec un calcul basé sur leurs effectifs.

Certes, une baisse linéaire sur plusieurs années était prévue, mais elle n’explique pas l’érosion énorme de dotation aux CMCAS. Pour pallier à cette baisse, des mesures transitoires à hauteur de 115 millions d’euros ont été versées aux activités sociales. Comme d’habitude, la quasi-totalité de cette somme est partie combler les déficits nationaux de la CCAS. Pendant qu’en local, notre C.A.S passait d’une contribution financière par bénéficiaire de 27,24 € à 16 € en cinq ans, soit une baisse de 41,3% pour subventionner les activités en proximité.

Malgré une répartition par le Comité de Coordination des CMCAS de la contribution financière des employeurs en baisse constante, nous avons dans ce mandat maintenu la solidarité, l’action collective et les aspirations individuelles.

La solidarité, avec le maintien d’un budget constant pour la Commission Action Sanitaire et Sociale. Suite à la crise sanitaire, nous avons mis en place un accompagnement pour les familles en difficultés. En parallèle, nous avons garanti le prêt pour les nouveaux arrivants dans les entreprises de 1600 € sans intérêt pour couvrir les frais liés à leur installation.

L’action collective dans les Commissions Seniors et Multi-activités, avec des activités pour tous toujours plus variées. Nous avons instauré de nombreux tarifs négociés avec des partenaires culturels, sportifs et de loisirs.

Les aspirations individuelles soutenues au travers des chèques vacances, de la subvention pour tous ou du CESU. Depuis 2002, grâce à la voix prépondérante du Président de l’époque, Philippe ROLLAND, les bénéficiaires de la C.A.S de Lyon peuvent prétendre à des chèques vacances lorsqu’ils n’ont pas été affectés via la CCAS ou ont fait d’autres choix de vacances. Ensuite en 2004, la dotation jeune a évolué en dotation aux activités pour tous les bénéficiaires pratiquant une activité sportive, culturelle ou de loisirs ; dès janvier 2022, cette aide sera revalorisée à 50 €. Enfin en 2009, vos administrateurs mettaient en place les CESU pour l’aide à domicile, le soutien scolaire ou la garde d’enfant et une aide financière au permis de conduire jusqu’à 26 ans.

Concernant l’immobilier, je vous invite à lire le dossier spécial de ce numéro.

2021, année de clôture du mandat des administrateurs et année d’élection, vous allez prochainement exprimer votre choix en matière d’activités sociales. Le vote électronique pour les élections des CMCAS se déroulera du 18 au 23 novembre à 8h du matin. Vous avez reçu ou allez recevoir deux envois avec vos codes identifiants et mot de passe. Avec votre vote, vous déterminerez les quatre années à venir, c’est à vous de faire le choix de vos activités au plus près de vos attentes et de vos besoins.

Maintenir l’équilibre pour plus de solidarité, d’actions collectives et d‘aides individuelles, trois valeurs indispensables pour des activistes sociales équitables et durables pour le plus grand nombre.

Je vous souhaite de bien terminer cette année 2021.

Agnès GRANGER

Présidente du Conseil d’Administration de la C.A.S. de Lyon