Enfin nous nous retrouvons ! Quel bonheur de renouer avec cette liberté qui nous a tant manquée, pouvoir reprendre le chemin de la culture, du sport, des loisirs, et de pouvoir à nouveau vivre ensemble.

Elus et professionnels de la C.A.S. de Lyon ont, comme vous, tous vécus au rythme de l’évolution des contraintes sanitaires et des décisions gouvernementales, tout en restant à votre écoute et à la disposition de tous.

Depuis le 13 avril, la commune de Jonage est enfin rattachée à la C.A.S. de Lyon, avec l’accord des élus de la CMCAS Dauphiné Pays de Rhône. Les agents actifs du RTE et les retraités peuvent à présent bénéficier des activités sportives ou culturelles, à proximité de leur lieu de travail ou d’habitation. Ils peuvent aussi prétendre aux spécificités lyonnaises, que sont : les chèques ANCV ou CESU, l’aide au permis de conduire et la dotation aux activités sportives et culturelles, pour tous les bénéficiaires. Nous déplorons cependant toujours, que les retraités des communes de Limonest, Montanay et d’autres proches de Lyon, ne soient pas affiliés à la C.A.S. de Lyon. Si certains décideurs jouent le jeu et font au mieux pour les bénéficiaires, d’autres oublient toujours malheureusement, l‘intérêt des retraités avec des positionnements dogmatiques. Après avoir passé toute leur vie professionnelle et pratiqué leurs activités à la C.A.S. de Lyon, les retraités sont de fait, affiliés à la CMCAS de leur lieu d’habitation ; alors que depuis la création de la CAMIEG en 2007, plus rien ne le justifie.

Depuis les années 60, la C.A.S. de Lyon occupe le site de Bonneterre, 110 rue du 4 août à Villeurbanne. Initialement, ce terrain était constitué de jardins ouvriers ; il comprend actuellement des ensembles sportifs et un bar restaurant. Bonneterre est propriété d’ENGIE (ex Gaz de France) qui dès l’ouverture de son capital, a cherché à valoriser son terrain et a proposé une location à la C.A.S. de Lyon, proposition que nous avions refusée à l’époque.

Aujourd’hui, ENGIE souhaite céder le site, vendre l’ensemble à la Mairie de Villeurbanne et, dans l’attente de l’aboutissement des négociations, lui confier l’exploitation dès janvier 2022. Cette décision peut être intéressante pour la pérennisation du site et des activités qu’il accueille. En effet, il y a 20 ans, 1800 personnes profitaient de Bonneterre, avec environ 1/3 de personnes extérieures aux IEG, soit 1200 bénéficiaires des activités sociales. Aujourd’hui, sur les 1000 personnes qui utilisent le site, il reste moins de 500 bénéficiaires participant à une activité, pour environ 600 personnes extérieures aux IEG.

Avec un coût annuel d’exploitation pour la C.A.S. de Lyon de 200 000 €, ce qui correspond approximativement à 350 € ou 400 € par utilisateur du site, nous sommes aux antipodes des 16 € perçus par bénéficiaire pour l’année 2021.  La C.A.S. de Lyon, qui a à cœur d’avoir des activités pour le plus grand nombre de bénéficiaires, ne peut plus se permettre ces dépenses excessives, mal réparties et non équitables. La reprise de l’exploitation par la Municipalité de Villeurbanne est donc une opportunité pour continuer à faire vivre le site et les associations qui l’utilisent.

Néanmoins, il nous reste plusieurs points à finaliser avec la Ville de Villeurbanne : tout d’abord, sauvegarder l’emploi créé pour l’entretien du site, ensuite sécuriser la convention du gérant du bar restaurant et des associations utilisatrices, et enfin négocier la mise à disposition des salles pour les différentes commissions de la C.A.S. de Lyon.

Quant à l’économie réalisée par la C.A.S. de Lyon par ce changement d’exploitant, elle sera injectée dans la subvention pour tous : chaque ouvrant droit et ayant droit de la C.A.S. de Lyon, pratiquant une activité de loisir, sportive ou culturelle, bénéficiera une aide de 50 € à partir de janvier 2022.

Au nom du conseil d’admiration je vous souhaite un très bel été, d’excellentes vacances, dans la vigilance et le respect des santés de toutes et tous.

J’espere bientôt pouvoir vous retrouver dans ces moments conviviaux, qui font la richesse de nos activités sociales.

Agnes GRANGER

Présidente du conseil d'administration de la C.A.S. de Lyon